Habituellement, la laisse est un accessoire à priori très appréciée par le chien puisqu’il l’associe très souvent à des moments de joie et de bonne humeur. Pour le chien, elle signifie systématiquement sortie,  promenade, ballade, distractions et jeux, et donc synonyme d’un moment convivial et de complicité avec son maitre.

Par contre, si la peur de la laisse chez le chien n’est pas fréquente, il n’en demeure pas moins qu’elle  existe chez certains chiens qui l’associent à un désagrément étant donné qu’ils manifestent de la peur, de la panique ou mordillent leur laisse furieusement à sa vue ou dès que le maitre souhaite la lui passer. Un tel comportement signifie tout simplement que le chien assimile la laisse à des situations négatives comme une punition, la maltraitance ou un passé douloureux. S’il est vrai que la laisse est un lien qui sert à retenir le chien, elle doit en aucun cas provoquer une posture de soumission ou de peur en la sortant du placard.

Dans la présente fiche, nous allons vous prodiguer quelques conseils intéressants et pratiques pour modifier ce comportement gênant et angoissant de votre chien. Cependant, il est utile de rappeler que le maitre doit toujours garder à l’esprit que la laisse ne doit en aucun cas avoir d’autres rôles que celui destiné à protéger et à sécuriser la vie de l’animal lors des sorties.

Pourquoi mon chien a peur de la laisse ?

L’idéal serait de familiariser le chien au port de la laisse dès son plus jeune âge. S’il atteint l’âge adulte sans avoir acquis cette habitude, il deviendra alors plus difficile de lui faire accepter le collier, et s’il en a peur en plus, la tâche deviendra davantage plus ardue. Il faudra donc s’armer de patience et de beaucoup de douceur pour le rassurer et lui faire admettre la laisse.

Il faut savoir que la première raison pour laquelle le chien a peur de sa laisse est une association négative. Autrement dit, le chien associe la laisse à un évènement passé stressant ou traumatisant. Ce comportement « anormal » est souvent du, selon l’avis de la majorité des spécialistes du comportement canin, à un mauvais traitement. Votre compagnon a fait donc un rapprochement entre la laisse et la punition et les réponses à cette question se trouvent dans le passé de votre chien. Fouetter le chien avec la laisse ou en simulant un geste de punition, engendre ce trouble de déni qui se manifeste généralement par une peur, une anxiété, une hyperventilation…

Pour parvenir à une modification optimale du comportement, il faudra faire preuve de patience et de persévérance. Ensuite, il est capital d’observer régulièrement le chien en pareille situation afin de comprendre la cause du problème et préconiser, par là-même, les bonnes initiatives. Il faudra donc confirmer ou infirmer les raisons suivantes :

Il peut avoir peur de la laisse pour différentes raisons :

  • Il ne connaît pas cet objet, car ne l’ayant jamais vu auparavant.
  • La laisse n’a été que rarement utilisée.
  • Peut-être a-t-il été mal initié au port de la laisse ou n’a pas l’habitude du tout de la porter : Certains chiens ne sont que rarement attachés lors de leur promenade.
  • A-t-il vécu une situation désagréable ou a eu un accident par le passé lorsqu’il était tenu en laisse et a peur qu’elle se reproduise.
  • Il n’est attaché à sa laisse que lorsque vous devez l’emmenez chez le vétérinaire (consultation stressante, piqûres…).
  • Peut-être a-t-il été brutalisé ou puni pendant une séance d’éducation ?
  • Peut-être que l’ancien propriétaire l’a traumatisé ou malmené ?
  • Peut-être qu’il a connu un geste hostile avec cet accessoire ?

Bon à savoir

Votre chien rejettera toujours la laisse s’il pense qu’elle ne va pas lui faire du bien. Mais le fait qu’il ait peur peut aussi provenir de problèmes comportementaux tels que le stress ou l’angoisse.

L’usage de la force, des cris ou de n’importe quelle autre forme de contrainte ou de réprimande est strictement proscrit car vous risquez d’aggraver le trouble de votre boule de poils et de la rendre plus anxieuse. Si malgré les efforts précités la situation ne s’améliore pas après quelques semaines, demandez conseil à un comportementaliste canin.

 

Comment apprendre à mon chien à aimer la laisse ?

Après avoir défini avec précision la cause de ce refus, le processus d’apprentissage consistera à familiariser ou à redonner confiance au chien d’une manière progressive et intelligente. La méthode d’approche consiste à commencer par associer la laisse à quelque chose de fort agréable, comme une friandise, une caresse, un câlin…

La règle d’or est d’essayer très souvent de lui faire voir et de lui porter la laisse en dehors des moments de promenade pour qu’il s’y habitue et la désinvestit. Offrez-lui des récompenses (friandises) au fur et à mesure qu’il adopte cet accessoire, somme toute inoffensif.

Cette méthode d’apprentissage est divisée en 05 étapes :

Étape 1 :

L’exercice de cette étape consiste à associer la laisse à un attribut de sa vie quotidienne. Prenez, par exemple, la laisse de votre chien à chaque fois que vous lui donnez son repas. Tenez-là dans la main et de l’autre, donnez-lui sa gamelle quotidienne. Faites cet exercice tous les jours jusqu’à acceptation de cet accessoire par le chien.

Étape 2 :

La deuxième étape consiste à faire la même démarche que l’étape précédente, tout en laissant, cette fois-ci, la laisse devant la gamelle pendant que le chien mange son repas. Faites la même chose à chaque repas. Vous pouvez ensuite aller vers  lui toujours avec la  laisse dans la main en lui donnant des friandises.

Quand vous êtes très près de votre chien avec la laisse dans la main, essayez de lui attacher la laisse tout en lui donnant des friandises. Dès que vous réussissez, enlevez-lui la laisse.

Étape 3 :

L’exercice de cette troisième étape consiste à se munir d’une laisse classique (1,20 m environ) et d’avoir plusieurs friandises dans la poche.

Placez-vous dans une pièce au calme. Gardez dans la main droite une friandise dont le chien raffole et de l’autre main la laisse. Appelez votre chien et mettez-lui calmement la laisse en simulant un jeu sans qu’il stresse. Patientez un moment et enlevez-la et redemandez-lui « vas là-bas ! ». Quand il aura quitté la pièce, rappelez-le pour lui remettre la laisse tout en le caressant et en s’amusant un peu avec lui. Refaites le même exercice plusieurs fois et tâchez de le récompenser à chaque tentative bien réussie.

Répétez l’exercice plusieurs fois par jour.

Étape 4 :

Après avoir réussi avec succès les étapes précédentes, mettez la laisse à votre compagnon et laissez-la tomber au sol sans la tenir. Ainsi, le chien ne sentira point la laisse comme contrainte déplaisante.

Surveillez ses déplacements d’un œil très attentif mais sans intervenir, sauf en cas de force majeure. Analysez son comportement à distance. Pour qu’il ne se rende compte de rien, essayez même de le distraire et de l’amuser  avec son jouet interactif préféré.

Si après plusieurs minutes votre chien se comporte de manière naturelle, retirez la laisse et félicitez-le excessivement. Dans le cas contraire, revenez à l’étape précédente.

Étape 5 :

Pendant cette dernière étape, appliquez le même schéma que l’étape précédente tout en augmentant de plusieurs minutes le temps du port de la laisse jusqu’à ce que le chien montre un comportement tout à fait serein. N’oubliez surtout pas de gratifier les bonnes attitudes.

Une fois tout cela renforcé, votre compagnon canin s’apercevra de façon confiante que la présence de la laisse provoque de bonnes choses. Vous pourrez alors commencez à le tenir.

 

Bon à savoir

Il est important que vous le félicitiez à chaque fois qu’une nouvelle étape est franchie. Si votre chien montre des signes de panique, revenez à l’étape précédente.

Quand toutes ces étapes sont franchies, vous pouvez alors marcher avec votre chien en le tenant par la laisse. Commencez par de courts instants puis tenez-le de plus en plus longtemps. Quand votre chien ne réagit plus, vous pouvez tenter de l’emmener à l’extérieur.

À retenir

N’oubliez pas d’être cohérent avec tous les membres de la famille ! Allez au rythme de votre chien et pas du vôtre.

Bannissez l’usage de la force avec la laisse. Pour éviter la contre-productivité, rappelez-vous que la progression doit se faire avec tendresse et patience, c’est de cette façon que vous arriverez à atteindre votre objectif.

Si pendant l’apprentissage votre compagnon canin présente des signes de stress, n’hésitez pas à faire machine arrière dans les étapes même si vous êtes frustré et accordez-lui plus de temps.

LEAVE A REPLY