Les chiens sont habituellement des animaux très sociables qui apprécient la compagnie d’individus et autres animaux. Toutefois, en raison de certaines circonstances comme une douleur diffuse suite à une maladie (rage, hypothyroïdie…), un caractère de domination ou tout simplement une mauvaise socialisation de l’animal,  le chien peut devenir agressif, un trouble de comportement très grave qui peut mettre en péril sa sécurité et celle des personnes.

Pour cela, il est très important d’essayer de comprendre les causes de ce comportement dangereux pour pouvoir préconiser des solutions adéquates, sans omettre de se faire assister par un vétérinaire ou un spécialiste du comportement animal qui vous fera bénéficier de conseils utiles et précieux.

Dans la présente fiche, nous allons vous exposer les causes probables de ce problème du comportement, ainsi que quelques solutions urgentes à mettre en place pour atténuer cette agressivité morbide.

1) Pourquoi un chien est-il agressif ?

  1. Un manque de communication

L’agressivité est souvent une forme de langage chez le chien. Il utilise souvent ce mode de communication pour exprimer son inconfort par rapport à une situation bien déterminée en tentant d’intimider ou  d’attaquer avant, dans le cas extrême, de fuir. Parfois, les origines de ce comportement sont diverses : trouble caractériel et comportemental, maladie physiologique, problème de hiérarchisation ou de domination.

Quelque soit la cause incriminée, le maitre doit toujours rester positif et éviter de punir l’animal car, frustré er apeuré, cette attitude risquerait d’accentuer l’intensité des agressions.

Une thérapie comportementale par le truchement d’une rééducation positive est une solution adaptée qui pourra, avec un peu de patience, transformer votre chien en un excellent compagnon doux et obéissant.

  1. Les causes médicales

Les principales causes médicales de l’agressivité chez un chien sont :

  • Douleur due à une maladie physiologique.
  • Fièvre.
  • Troubles hormonaux.
  • Démence sénile.

Pour cela, la première chose à faire lorsqu’un chien se montre agressif est de l’amener chez le vétérinaire afin que celui-ci vérifie la présence de l’aspect cognitif pouvant expliquer son agressivité.

  1. La peur et l’anxiété

Les chiens agressifs sont tout simplement des chiens peureux ou anxieux qui ne connaissent pas d’autres moyens de gérer une situation phobogène qui les inquiète. Cette situation se présent souvent de la façon suivante :

  • Un inconnu tente de s’introduire sur son territoire.
  • Quelqu’un tente de lui dérober de la nourriture ou un objet.
  • Lorsqu’il est contrarié ou manipulé d’une façon qu’il juge déplaisante.
  • Le chien est frustré car il n’est pas manipulé d’une façon qu’il trouve plaisante.
  • En présence de ses congénères.
  • Lorsqu’il se sent menacé.
  • Lorsque son territoire est envahi par une personne inconnue ou un animal étranger.

Le chien découvre également que l’agressivité qu’il manifeste en montrant ses dents est un outil de dissuasion efficace.

2) Comprendre le langage de votre chien

Généralement, le chien lance des signaux préliminaires de son indisposition. Avant d’attaquer, de mordre ou de grogner, votre chien a probablement tenté de communiquer inconfort du à une situation qui le rend anxieux. Si ces signaux sont négligés ou ignorés, le chien passe à un stade plus dissuasif en montrant ces dents ou en snappant, mais les morsures réelles sont souvent contrôlées et rares.

Voici quelques signaux d’apaisements ou moyens de communications universels souvent utilisés par tous les chiens :

  • Détourner le regard/la tête
  • Avoir le regard figé
  • Avoir la bouche fermée ainsi qu’une mimique faciale tendue
  • Se lécher les babines/la truffe
  • Bâiller
  • Certaines postures figées et bien droites

3) Quelle attitude adopter avec un chien qui grogne ou mord ?

Il est contre-productif de punir un chien pour ses comportements agressifs. Cette attitude de correction ou de réprimande ne fera qu’empirer la situation de crise: s’il est en colère, frustré, anxieux ou apeuré, il le restera mais décidera de cesser tout simplement de communiquer avec vous car il craindra vos représailles

Notre prochaine fiche présentera  « la méthode de dressage d’un chien agressif »

  1. Conséquences d’une punition affligée à un chien agressif
  • La redirection de l’agressivité vers autre chose à sa portée.
  • L’arrêt des tentatives de communications avant de passer à l’attaque.
  • Des attaques spontanées, impulsives, imprévisibles
  • Des troubles paniques généralisés
  • Le syndrome de l’impuissance acquise

4) Quelles solutions pour un chien réactif ou agressif

Les méthodes de conditionnement classique et de conditionnement opérant apportent les solutions les plus efficaces et sécuritaires en ce qui concerne le traitement de l’agressivité canine.

Exposez graduellement votre chien réactif, agressif ou stressé aux situations et stimuli qui lui font peur tout en contrôlant son niveau d’anxiété, afin de lui apprendre que les situations anxiogènes sont, tout compte fait, positives et synonymes de plaisir.

Lui apprendre un comportement alternatif à l’agression en cas d’exposition : le faire marcher à vos côtés en abandonnant la situation anxiogène.

Lorsqu’il envoie des signaux de stress, manifestez-lui de la compréhension en faisant en sorte d’éloigner ou de s’éloigner de la situation anxiogène cesse. Vous lui éviterez ainsi l’envie de passer à l’acte agressif.

Il faut faire beaucoup de sport pour le chien. Les exercices physiques et les stimulations mentales devront avoir une place prépondérante dans votre plan d’intervention.

Comme chez les humains d’ailleurs, il est effectivement prouvé que le sport diminue considérablement le niveau de stress et d’anxiété puisqu’il active la production de sérotonine, un antidépresseur naturel.

Faites-vous conseiller par un comportementaliste canin pour vous permettre de mettre en place une intervention adéquate.

5) Agressivité et race

S’Il est avéré que certains chiens sont plus disposés à être agressifs que d’autres,  il n’en demeure pas moins que cette caractéristique n’est certainement pas en fonction avec la taille du chien. Il est même prouvé que les chiens de petite taille telles les caniches sont plus agressifs de les bergers allemands. Certaines races sélectionnées pour leur capacité à protéger et à attaquer auront plus tendance à démontrer des signes d’agressivité, bien que la génétique n’explique jamais 100% des comportements d’un chien. Toutefois, il faut noter que les études scientifiques ne nous permettent pas d’affirmer qu’une race de chien agresse plus qu’une autre.

6) Comment apprendre au chien à ne pas mordre

Pour pallier les morsures qui sont les conséquences directes d’une agressivité, il y a lieu d’éduquer ou de rééduquer le chien aux consignes et aux ordres qui lui interdisent de mordre. Pour rappel, cette notion est assimilée par le chien pendant son jeune âge dans le cadre de sa socialisation : un chien ayant appris en bas âge à interagir de façon saine avec son environnement sera moins stressé. De plus, les espèces auxquelles il aura été socialisé avec succès ont moins de chance d’être considérées plus tard comme des proies potentielles pour lui (prédation).

De plus, comme signalé dans un de nos chapitres précédents, comprendre et apprendre à communiquer avec votre chien dans son propre langage reste l’un des moyens de préventions les plus efficaces.

Pour le détail, voir notre fiche concernant « comment apprendre à un chien à ne pas mordre». 

Conclusion

Rappelez vous, l‘agressivité du chien ne doit pas être prise à la légère. Un chien agressif peut-être dangereux pour lui, pour son maitre et pour son entourage. Un chien agressif doit nécessiter compréhension de son langage, observation pour ses déterminer les causes de  ce comportement déficient et assistance médicale ou comportementale dans les meilleurs délais possibles. Tout comme les êtres humains, le chien a des sentiments. Il faut savoir aussi qu’un chien agressif par peur reste le chien le plus dangereux.

Dans la perspective d’un dressage et d’une rééducation, la patience et l’engagement sont conseillés et indispensables pour parvenir à diminuer les agressions de votre compagnon canin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here