Qu’est-ce que le dressage d’un chien ?

Le dressage de chien, c’est d’abord et avant tout, une méthode qui consiste à établir une bonne relation et une complicité à toute épreuve entre le chien et son maître. Ce moyen consiste à assurer également au chien l’apprentissage d’une utilisation rentable de tours ou de tâches précises, ou encore son conditionnement à une performance intelligible qui visent en somme à rendre le chien utile : apprendre à son chien à devenir chien d’assaut, chien d’avalanche, chien pour la chasse, chien d’explosif…. Donc, il faudra apprendre que le dressage signifie une situation d’apprentissage qui vous permettra de rendre le chien utile.

 

Par exemple, vous possédez une villa et pour éviter tout cambriolage, vous décidez de dresser votre chien à la garde, donc on rend le chien utile, ou encore, pour impressionner vos amis, vous apprenez à votre chien à dire « bonjour » en exécutant une révérence.

 

Cependant, nous avons tous tendance à confondre souvent le dressage du chien et l’éducation canine. Si les mots « dresser » et « dressage canin » signifient à l’origine un apprentissage très spécifique, dont tous les chiens n’ont pas forcément besoin, il n’en demeure pas moins que ces deux concepts ont, avec le temps et l’usage, revêtu une signification péjorative, véhiculant dans le subconscient des individus des méthodes coercitives, brutales, punitives et/ou visant à soumettre. Du coup, pour rendre cette activité correcte, les gens préfèrent utiliser le terme « d’éducation canine » plutôt que de dressage.

Et pourtant, ces deux termes ne désignent pas exactement la même chose.

Différences entre dressage et éducation canine

Il est très fréquent pour un maître de confondre les termes de dressage et d’éducation canine.

  • L’éducation caninevise à rendre le chien civique et apte à vivre en société dans le but d’instaurer une relation harmonieuse dans l’environnement social et familial, c’est-à-dire parfaire tout simplement son apprentissage de la vie quotidienne. Cela concerne notamment les réflexes de suivre votre cadence de marche, de l’acquisition de la propreté et ne pas tirer sur la laisse, sans oublier les bases de l’obéissance canine : « Un chien bien éduqué est souvent plus agréable à vivre et plus heureux », comme dit la maxime française.

 

EX : Votre chiot n’est pas propre à la maison, donc pour y remédier, vous allez l’éduquer pour apprendre à devenir propre.

Votre chien tire sur la laisse en ville, donc votre objectif sera de l’éduquer à la marche afin qu’il ne tire pas.

  • Le dressage canin : comme déjà expliqué dans le chapitre précédent réservé à ce sujet, le dressage d’un chien est plus complexe car cette méthode vise à créer de nouveaux automatismes chez lui. Il s’agit de l’apprentissage du chien à une tâche spécifique dans un contexte particulier : dresser un chien pour la garde des biens et des personnes, pour le sauvetage ou pour les non-voyants (aveugles)…

EX : On n’éduque pas un chien au mordant, on le dresse pour qu’il attaque. Vous voyez mieux la différence maintenant entre la signification dressage chien et éducation canine.

 

Les ABC du dressage Comment dresser/éduquer un chien ?

Les bases de l’éducation canine ne sont pas très complexes à apprendre.

L’important dans cette activité est de toujours éduquer un chien en douceur, sans chercher à brusquer l’animal et en faisant en sorte de tisser une relation symbiotique avec lui.

Nous citons ici 02 méthodes élémentaires :

 

Le principe de l’éducation positive du chien

Le principe de l’éducation positive est une méthode d’éducation canine utilisée actuellement par la plupart des spécialistes dans ce domaine animalier. Cette méthode recommande quelques précautions,  conseils et règles de grande utilité:

  • Ne jamais utiliser les punitions ou les méthodes coercitives : on conseille de ne jamais punir un comportement non souhaité, mais de toujours récompenser un comportement souhaité en offrant des friandises et de caresses. D’ailleurs, les spécialistes du dressage canin s’accordent à dire que l’éducation du chien par la récompense est beaucoup plus efficace, et permet d’éviter l’apparition de troubles comportementaux.

 

  • Bannir les anciennes notions de dressage canin fondées sur des rapports de domination ou de soumission.

 

Apprendre un ordre à son chien

Pour éduquer un chien au jour le jour, il est important de lui apprendre certains ordres de base, comme « assis », « couché » ou « pas bouger »… essentiels dans la vie quotidienne.

L’apprentissage d’un ordre se fait toujours de la même manière :

  • Lorsque vous demandez au chien d’exécuter la position voulue (par exemple rester assis), il est toujours recommandé d’associer toujours la parole au geste, avec un ton exclamatif mais sans autorité sujette à des peurs et phobies.
  • Lorsque le chien s’exécute, félicitez-le par une caresse et donnez-lui une friandise,
  • Pour rendre efficace le conditionnement, répétez régulièrement cet exercice, durant de courtes séances, plusieurs fois par jour en donnant au chien des moments de répit et de repos, jusqu’à acquisition complète de l’ordre.
  • Au fur et à mesure, intensifiez l’exercice ou pratiquez-le dans un milieu qu’il ne connait pas (par exemple dans un parc) pour renforcer l’éducation en question.

 

L’utilisation d’un clicker peut vous aider à éduquer votre chien, car cet appareil permet d’émettre un click (à associer à la récompense dans l’esprit du chien) à chaque bon comportement.

 

Bon à savoir : il n’est jamais trop tard pour éduquer un chien. Mais il faut savoir, les chiens apprennent bien plus facilement lorsqu’ils sont jeunes que lorsqu’ils sont âgés.

 

Les ordres d’exécution essentiels

L’ordre de s’asseoir : « assis ! »

Le premier ordre à donner au chien est d’adopter la position assise.

Comment s’effectue cet ordre ? Il faut tenir le chien en laisse pendant une marche régulière. Simulez un arrêt brusque et lancez simultanément l’ordre « assis ! » en associant à l’ordre le geste d’appuyer fortement sur la croupe du chien. Maintenez cette position pendant un moment pour permettre au chien d’assimiler ce qui lui est demandé et corrigez à chaque fois que le chien se lève sans un contre-ordre. Avancez sur une dizaine de mètres et recommencez le même ordre accompagné du même geste.

 

 

L’ordre de se mettre debout: « debout ! »

L’ordre : « debout ! » est pratiquement le geste le plus facile à exécuter. Lorsque le chien est assis ou couché, vous tirez sur la laisse en relevant légèrement le collier vers le haut. Dans ce geste, il faut s’appliquer à apprendre au chien qu’il ne doit faire aucun pas en avant si vous restez inerte.

 

 L’ordre de se coucher: « couché ! »

Lorsque le chien est en position assise, on lui intime l’ordre « couché ! » tout en associant à l’ordre le geste de lui tirer les pattes antérieures, jusqu’à obtenir cette position allongée. Une fois cette position obtenue, il faudra veiller à apprendre au chien, en exerçant une légère posture contraignante sur le buste, qu’il doit adopter et conserver la posture du sphinx.

Cette attitude est relativement difficile à obtenir car les éléments parasites sont souvent fréquents.

. L’ordre : « pas bouger ! »

Cette attitude consiste à s’éloigner de son chien en lui intimant l’ordre de rester sur place et donc de ne pas bouger.

Cet apprentissage consiste à laisser son chien sur place et partir. Il est bien évident que l’animal sera tenté de suivre son maître et celui-ci doit immédiatement crier alors : « pas bouger ! », en revenant pour prendre son collier et le ramener à la place exacte qu’il occupait au départ.

Répéter ce conditionnement plusieurs fois car la notion : « pas bouger ! », est l’une des notions les plus difficiles à inculquer au chien. Lorsque le chien commence à assimiler cette notion, augmentez graduellement le temps d’absence en disparaissant derrière une palissade, un tronc d’arbre ou un petit mur.

Le chien, ne voyant plus son maître, tentera encore de suivre et de le rechercher. Réapparaissez pour le recorriger de nouveau son attitude et refaites le même geste initial qui consiste à le reprendre par la laisse, et disparaitre de nouveau tout doucement en surveillant son chien.

Ainsi, ce schéma de dressage suffisamment répété, l’animal finira par comprendre que son maître le surveille même lorsqu’il demeure loin de son champ visuel et comprendra qu’il doit se tenir sage.

 

L’appel (ordre « ici ! » ou « au pied ! »)

L’appel ou l’ordre « ici ! » ou « au pied ! » donné au chien est une autre phase d’apprentissage, c’est-à-dire une nouvelle phase d’évolution dans le comportement. Une fois le chien bien conditionné à rester en place, éloignez-vous un peu et, se plaçant en face de lui, appelez-le par son nom en lui criant : « ici ! » ou « au pied ! ».

En général, tout se passe bien car le chien ne souhaite que retrouver la compagnie de son maître. Mais il faut toujours user des mêmes mots afin que le comportement soit automatique, sans risque de confusion dans l’esprit de l’animal.

L’ordre : « vas-y ! »

Cette nouvelle phase consiste à faire partir le chien vers une destination choisie et proche, tout en restant à ses côtés.

Lorsque le chien est tenu en laisse lors d’une promenade, son maître s’arrête et ordonne : « assis ! ». A ce niveau, en détachant discrètement la chaîne, le maitre, avec un grand mouvement de bras vers l’avant lui criera : « vas-y ! ». Si le chien ne démarre pas immédiatement, on peut lui lancer un objet quelconque qu’il aime attraper.

Après un accomplissement parfait de l’ordre, le maitre gratifiera son chien en le laissant s’ébattre en liberté quelques instants avant de le rappeler à l’ordre.

 

L’ordre d’aboyer sur commande

L’ordre d’aboyer sur commande est plus facile à obtenir. Il suffit de de fixer un objet, un lieu ou une personne assez lointaine et tirer sec sur la laisse vers l’avant dans un mouvement se simulation d’attaque. .

 

Le dressage à l’attaque

On peut ensuite le dresser à l’attaque avec un homme caparaçonné (homme d’attaque) qui fait office d’assaillant.

Le plus important ici n’est pas que le chien réagisse adéquatement à l’attaque, mais qu’il cesse immédiatement dès que l’ordre est lancé.

 

Le dressage au « stop » ou à « l’arrêt »

Pendant une marche calme, ordonner au chien de s’arrêter en tirant, par coup sec,  la laisse vers l’arrière. Le chien doit s’exécuter dès que le maitre s’arrête et lui ordonne de s’arrêter.

       N.B

  1. Tous ces exercices seront accompagnés d’une récompense en cas de réussite
  2. Ne passer à l’ordre suivant que si le précédant est déjà acquis.

Autres types de dressage

Il est aussi possible de lui faire rapporter des objets lancés ou placés à distance, même sur l’eau.

On pourra ensuite lui apprendre :

  • Le sautou le passage des obstacles les plus divers
  • Lagarde d’un objet ou d’une personne que nul autre que le maître n’a le droit d’approcher
  • Lerefus de la nourriture présentée par un étranger
  • La recherche au flair

Pour la défense, il est existe certaines règles que le maitre doit connaitre et apprendre à son chien :

  • L’animal ne doit apprendre à attaquer que les jambes ou les bras, mais jamais la gorge.
  • Seuls les ordres de base sont importants à observer.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here