En temps normal, les chiens acquièrent la propreté dès leur jeune âge. Lorsqu’il est chiot, il apprend très vite cette notion. Même s’ils ne sont pas du tout éduqués aux rudiments de la propreté, les chiens finissent d’ailleurs, avec l’âge, par marquer et délimiter leur propriété et leur territoire, à élire naturellement des endroits destinés à cet effet, et évitent donc d’éliminer leurs déchets corporels (urines et selles) dans la maison d’habitation. Mais parfois, même un chien adulte bien dressé peut développer de mauvaises habitudes de propreté dues principalement à des causes diverses. Si tel est le cas, il faudra d’abord identifier des causes potentielles du problème d’élimination des déchets corporels de votre chien en supposant une tare comportementale, physiologique ou psychologique.

Par contre, si vous venez d’avoir un chien, même adulte, et que vous vous apercevez qu’il n’est pas propre et commence à uriner ou déféquer dans la maison, alors qu’il a été déjà formé à l’élimination des déchets corporels, ou s’il s’agit d’un nouvel animal qui semble avoir développé de mauvaises habitudes, ne vous affolez pas, il vous est possible de lui réapprendre la propreté en quelques leçons. Il suffit simplement de choisir une méthode adaptée au caractère de votre chien et de se montrer patient et persévérant dans la façon de procéder.

C’est dans ce but d’orientation et de conseils que nous vous présentons une méthode pour apprendre ou réapprendre la propreté à votre chien.

CONSEILS AVANT L’APPRENTISSAGE

Programmez un rendez-vous chez le vétérinaire.

Déterminer les raisons de la malpropreté de votre chien est nécessaire : elle peut être due à des troubles pathologiques, comportementaux ou hiérarchiques.

Deux cas de figure peuvent se présenter à vous :

  1. Votre chien, en votre compagnie depuis longtemps, déjà éduqué à l’apprentissage de l’élimination des déchets corporels, mais se remet subitement à uriner ou déféquer dans la maison en changeant ses habitudes précédemment acquises,
  2. C’est un nouvel animal qui semble avoir développé de mauvaises habitudes qu’il faudra rectifier

 

Pour l’un comme pour l’autre des deux cas, avant de tenter toute intervention au niveau du comportement, il faudra d’abord présenter votre chien à une consultation chez un vétérinaire, afin d’éliminer les éventuels problèmes médicaux.

A titre d’exemple, une malpropreté urinaire peut avoir des causes physiopathologiques multiples, tels des calculs, une malformation, une infection rénale ou un diabète. Ces troubles urinaires s’accompagnent généralement d’autres symptômes, comme une augmentation de la prise de boisson, une détérioration de son état général, un manque d’entrain.

Le vétérinaire vous demandera des informations sur tous les changements survenus récemment dans son environnement, notamment le régime alimentaire de votre animal, le départ ou l’arrivée de nouvelles personnes ou animaux à la maison…

Si le bilan médical effectué ne révèle aucune pathologie sur le plan physiologique, le vétérinaire pourra alors tenter d’isoler d’autres problèmes particuliers (phobies, peurs, anxiétés…) liés à ces comportements anormaux, et vous proposer des traitements idoines et définitifs.

 

Soyez attentif au comportement de votre chien

Si le chien ne présente aucune maladie physiologique, vous devez penser que la malpropreté de votre chien est  due sans doute à un problème du comportement :

  • Lapeur : Circonstance qu’il a certainement vécue dehors. Pour être en sécurité, il choisit alors de faire ses besoins dans votre maison.
  • L’hyperactivité: Les chiens suractifs en extérieur oublient souvent de faire leurs besoins lors de la balade.
  • L’hyper attachement: ces chiens souffrent du syndrome de la séparation. La panique ressentie lorsqu’ils se sentent seuls peut se traduire par la destruction de leur environnement mais aussi par des mictions, vidanges de la vessie, plus ou moins contrôlées.

Rétablissez de bonnes relations avec votre chien

 

De règle générale, et comme pratiquement chez tous les mâles d’animaux, un chien, plus rarement une chienne, utilise son urine comme marquage de son territoire et pour communiquer avec ses congénères.

A la maison, si le chien dépose des marques urinaires à l’intérieur de la maison, sur les murs ou les meubles, cela signifie qu’il souffre de troubles hiérarchiques.

Comment y remédier ? Réapprenez-lui sa position au sein de votre famille s’il a tendance à prendre une place de dominant.

 

METHODE D’APPRENTISSAGE

 

1.Apprendre la propreté à votre chien.

Si l’apprentissage de la propreté à un chien adulte est plus long que celle du chiot, il n’est cependant pas impossible de lui inculquer efficacement cette notion de base.

L’éducation du chien adulte suit les mêmes règles que pour un jeune.

  1. Il est important d’apprendre à votre chien à faire ses besoins à un endroit précis. Cet endroit peut être un bac à litière si vous habitez dans un appartement, ou, quand vous pouvez le faire, à l’extérieur de la maison, mais pas très loin du domicile d’habitation.
  2. Apprenez à connaitre votre chien : dès qu’il manifeste l’envie d’uriner ou de déféquer, sortez-le tranquillement et récompensez-le d’une friandise ou de caresses quand il a terminé.
  3. Faites-le sortir souvent, de préférence à la même heure et au même endroit, et toujours avant de commencer à courir et jouer.
  4. S’il le fait à la maison, ne le grondez pas ! Nettoyez l’endroit souillé hors de sa vue pour ne pas donner une image de soumission, et désodorisez correctement en utilisant, par exemple, des produits à base de citron ou de vinaigre, voire des produits répulsifs prévus à cet effet. Ne jamais rincer à l’eau de Javel ou aux produits ammoniaqués pour la seule raison que les chiens apprécient ce genre de détergents.
  5. Pendant vos absences, vous pouvez, dans les premiers temps de l’apprentissage, confiner votre dans sa niche fermée dans laquelle il a l’habitude de se réfugier. Les chiens n’aiment pas souiller les lieux où ils dorment. Attention à ne pas le laisser enfermer des heures durant car l’effet inverse peut se produire.

 

2.Prêtez attention aux signes révélateurs d’envies de faire ses besoins.

Tous les chiens ne montrent pas des signes évidents lorsqu’ils veulent faire leurs besoins. Mais prêtez attention aux comportements, tels que les gémissements, les reniflements, la course sur place, et le fait de tourner en rond ou de chercher à se cacher, qui restent un signe révélateur du besoin de se soulager. Si vous remarquez de tels comportements, amenez rapidement votre chien à l’endroit prévu pour ses besoins à la maison ou à l’extérieur.

 

3.Organisez-vous !

  1. Prenez l’habitude de sortir votre chien régulièrement pendant la journée, si vous avez bien sûr le temps pour le faire, en commençant dès que le chien se réveille le matin.

Même si le chien est déjà partiellement formé à la propreté, et que vous avez l’habitude de le laisser tout seul, il est recommandé de l’accompagner à l’endroit prévu pour ses besoins, afin de bien le conditionner et s’assurer qu’il utilise correctement cet endroit.

  1. Lorsque vous arrivez à l’endroit réservé pour ses besoins, utilisez la même expression pour demander au chien de faire ses besoins : par exemple, « caca ! » ou « pipi ! ». Immédiatement après que votre animal ait terminé de faire ses besoins, offrez-lui une friandise et dites-lui, « bon chien ! », juste à la fin de ce soulagement naturel.

 

  1. Notez bien que la plupart des chiens adultes ne font leurs besoins que rarement pendant la journée, mais vous devez amener le vôtre constamment au début de l’apprentissage pour bien connaitre ses horaires et éviter de futurs accidents.

 

  1. Une fois que vous aurez remarqué la routine de votre animal, il deviendra aisé de programmer les sorties seulement aux heures où il fait ses besoins.

 

4.Utilisez de la nourriture de qualité planifiée.

Si votre chien mange à des heures régulières, il fera également ses besoins à des heures régulières. Il est très important de nourrir son chien à des intervalles réguliers durant la journée, en tenant compte du type d’aliment et de la dose recommandée pour son âge et son poids. Il est recommandé de le nourrir un chien adulte deux fois par jour.

 

 

 

5.Gardez un état d’esprit positif.

Si vous surprenez votre chien en train de faire ses besoins dans un coin de la maison, il ne faut surtout pas le gronder, le réprimander ou le punir. Si vous le surprenez en pleine action, claquez tout simplement les mains fortement pour l’effrayer. Ensuite, portez-le rapidement à l’endroit que vous avez prévu et encouragez-le à terminer sa défécation à cet endroit. Récompensez-le s’il le fait correctement.

Bon à savoir

Les comportementalistes expliquent que punir son chien lorsqu’il fait ses besoins de manière accidentelle n’est jamais une bonne règle d’éducation du chien, car cette attitude répressive peut le stresser davantage et aggraver la situation au lieu de l’améliorer.

 

6.Formez votre chien à rester dans une cage.

Comme expliqué dans l’un des précédents chapitres, il est beaucoup plus judicieux de confiner votre chien dans sa cage durant votre absence. De nature, les chiens n’aiment pas salir l’endroit où ils se trouvent.

 

7.Exercez les mêmes contraintes pendant deux semaines.

Pour une meilleure acquisition du comportement de la propreté, continuer, pendant au moins deux semaines, de l’accompagner personnellement dans son coin de toilette et le récompenser à chaque qu’il le fait. Ensuite, vous pouvez réduire progressivement les fréquences de sortie avec le chien. Petit à petit, votre chien apprendra à utiliser son petit coin naturellement. Sachez simplement que plus vous accordez du temps à l’apprentissage, plus le nouveau comportement sera bien exécuté.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here