Dans la présente fiche, nous allons vous enseigner exclusivement 6 leçons qui exposent les principaux ordres nécessaires pour le dressage de votre chien, ainsi que les gestes et les tons associés à ces commandes.

 

Leçon n°1 : Le ton juste à utiliser

Le ton avec lequel le maître donne des ordres à son chien est très important. Il faudra apprendre à associer à l’ordre les tons et gestes appropriés et adéquats pour une meilleure assimilation. Démuni naturellement de parole et d’expression, la réaction d’un chien à un stimulus s’effectue toujours par aboiements, grognements, gémissements ou par des comportements non souhaités. Dans le dressage et l’éducation d’un chien, les ordres doivent être souvent accompagnés de gestes ou de tons car les chiens sont sensibles aux sonorités et à la modulation verbale. Le chien réagit et s’adapte aux intonations des sentiments que l’on veut lui inculquer : un ton bref, sec, par exemple, signifiera la réprobation : « NON ! », par contre, un ton plus doux ou des mots plus allongés exprimeront le contentement tels que « BIEEEEEEEEN».

Par ailleurs aussi, il faut être très patient avec le chien et éviter de s’énerver pour ne le gronder que rarement.

Si vous devez exprimer le mécontentement, il faudra le fixer avec des yeux bien écarquillés et pointés vers lui suffiront à lui faire passer le message d’une insatisfaction ou une désapprobation. Un individu qui perdrait son sang froid serait perçu comme un individu qui perd le contrôle de la situation, donc forcément un mauvais leader.

 

Leçon n°2 : Comment apprendre à votre chien à reconnaître son nom

De règle générale, pour dresser son chien, il faut que celui-ci vous regarde et qu’il soit attentif à ce que vous lui dites. La séance de dressage doit être aussi une activité amusante pour vous comme pour votre chien.

« Comment apprendre au chien à reconnaitre son nom » est l’une des premières leçons, sinon la première », qu’il faudra faire assimiler à votre chien car, une fois cette leçon apprise, vous n’aurez qu’à prononcer son nom pour capter immédiatement son attention, et vous regardera en attendant que vous lui donniez un ordre.

La meilleure astuce pour dresser votre chien à reconnaître son nom est d’associer ce dernier à un stimulus positif (friandise). Et la meilleure méthode pour cette phase est certainement la méthode de conditionnement pavlovien.

 

Procédé 1 : Choisissez d’abord un endroit calme (une pièce, par exemple) où vous êtes seuls et où votre chien pourra se concentrer uniquement sur vous.

Avec une friandise dans la main, prononcez le nom de votre chien : Si votre chien réagit et vous regarde, encouragez-le verbalement en répétant la phrase suivante : « oui, c’est bien» et donnez-lui instantanément une friandise.

Si votre chien ne réagit pas, attendez quelques minutes et recommencez l’exercice.
Vous pouvez répéter l’exercice pendant 5 minutes, plusieurs fois par jour, mais toujours dans un endroit calme.

Lorsque vous vous apercevez que votre chien a appris son nom, vous devez passer au deuxième procédé qui consiste à augmenter maintenant la difficulté en testant la première méthode mais, cette fois-ci, dans un lieu où existent des éléments parasites, comme la présence d’autres personnes, de chiens, d’enfant qui jouent, des voitures qui klaxonnent, des bruits…

 

Procédé 2 : Commencez cet exercice dans le jardin public proche de votre lieu d’habitation ou dans un parc pas trop agité.

Vous décidez une promenade, une balade où le chien est attaché à une laisse et marchant paisiblement à votre côté. Les friandises à portée de main, appelez votre chien par son nom. S’il réagit en vous regardant, offrez-lui une friandise. Au fur et à mesure de ses réactions positives, diminuez la fréquence des friandises et encouragez votre chien oralement et uniquement par des caresses.

Si ce dernier est occupé par le décor de l’environnement et ne réagit pas, laissez le tranquille quelques minutes et recommencez le test.

Si le nom est définitivement  appris dans cet environnement, petit à petit, faites cet exercice dans des milieux de plus en plus agités. Répétez la même méthode dans des environnements hostiles jusqu’à acquisition complète de cette leçon.

 

Bon à savoir :

L’utilisation du nom de votre chien doit être très spécifique et surtout ne pas servir d’ordre « passe-partout ».

 

Leçon n°3 : Comment apprendre à votre chien à s’asseoir sur commande

Il existe 2 méthodes différentes pour  apprendre l’ordre « assis ! » à votre chien :

1.  La méthode passive

C’est une méthode qui nécessite beaucoup d’attention et de surveillance des comportements de votre chien lorsqu’il est en votre présence. Dès que votre chien s’assoit, il faudra que vous lui disiez « assis ! » en le gratifiant juste après avec une friandise ou une caresse suivie d’un ton de satisfaction. C’est-à-dire que vous ne donnez cet ordre que lorsque le chien s’assoit de sa propre volonté. Cette séance doit être répétée plusieurs fois par jour et dans des environnements différents.

 

  1. La méthode active

Pour d’adopter « la position assise », par exemple, il faudra tenir le chien en laisse pendant une marche habituelle et régulière. Simulez un arrêt brusque et lancez simultanément l’ordre à votre chien« assis ! » en associant à l’ordre le geste d’appuyer légèrement sur la croupe du chien, tout juste un peu, car il risque de ne pas apprécier et verra cela comme une contrainte. Offrez-lui la latitude de  s’assoir de son propre gré. Maintenez cette position pendant un moment pour permettre au chien d’assimiler ce qui lui est demandé et corrigez à chaque fois que le chien se lève sans un contre-ordre. Avancez sur une dizaine de mètres et recommencez le même ordre accompagné du même geste.

Ou encore, montrez une friandise à votre chien en la positionnant au dessus de son museau. Puis dirigez cette friandise vers l’arrière. Le chien va alors la suivre du regard en basculant sa tête vers l’arrière. La position de sa tête va l’obliger à s’asseoir naturellement. Dès qu’il est assis, accompagner son geste par le mot «assis !» et donnez-lui enfin la friandise en le félicitant.

Petit à petit, vous pourrez supprimer la friandise et la remplacer par votre doigt. Comme avec la friandise, placez votre doigt au dessus de sa tête et ensuite vers l’arrière jusqu’à ce que votre chien s’assoie. Puis, progressivement, contentez-vous de dire « assis ! » sans montrer votre doigt.

S’il s’assoit, c’est que l’ordre est compris, sinon, répéter le geste plusieurs fois de suite.

 

Leçon n°4 : Comment apprendre à votre chien à s’allonger

 

Lorsque le chien est en position assise, on lui intime l’ordre « couché ! » tout en associant à l’ordre le geste de lui tirer les pattes antérieures, jusqu’à obtenir cette position allongée. Une fois cette position obtenue, il faudra veiller à apprendre au chien, en exerçant une légère posture contraignante sur le buste, qu’il doit adopter et conserver la posture du sphinx.

Cette attitude est relativement difficile à obtenir car les éléments parasites sont souvent fréquents.

 

Leçon n°5 : Comment apprendre à votre chien à ne pas bouger 

Nous vous proposons de résumer cette leçon en dix étapes bien claires.

  1. A l’intérieur de la maison

 

Etape 1 : Mettez votre chien en laisse pour pouvoir garder le contrôle et placez-vous à côté de lui.

 

Etape 2 : Intimez l’ordre à votre chien de s’assoir puis de se coucher.

 

Etape 3 : Faites ensuite un pas en arrière : si votre chien n’a pas bougé, revenez à son niveau en lui répétant « PAS BOUGER ! ». Recommencez l’expérience plusieurs fois et pensez à toujours le récompenser à chaque fois que son comportement est souhaité.

 

Etape 4 : Si votre chien fait correctement l’étape 3, il y a lieu de penser à augmenter légèrement le degré de difficulté en faisant cette fois-ci deux pas en arrière. Comme dans l’étape 3, le but de l’exercice est que le chien ne vous suive pas.  Répétez l’exercice au moins 10 fois.

 

Etape 5 : L’exercice est le même que celui de l’étape 4, sauf qu’en plus d’un recul de deux pas, vous allez tourner le dos à votre chien, puis revenez vers lui. Répétez l’exercice 10 fois.

 

Etape 6 : On pose la laisse au sol et on s’éloigne de trois pas en lui tournant le dos. Répétez l’exercice 10 fois.

 

Etape 7 : On quitte le champ de vision du chien (changement de pièce par exemple), on compte jusqu’à 5 secondes puis on revient près du chien. Alors augmentez la durée de l’absence : 5 puis 10 puis 40 puis 60 secondes…

 

  1. A l’extérieur de la maison

 

Etape 8 : Pendant cette phase, vous allez expérimenter et recommencer toutes les exercices de 1 à 7. Choisissez un endroit extérieur calme et peu fréquenté….

 

Etape 9 : Augmenter le degré de difficultés : mêmes exercices dans un lieu très fréquenté.

 

Etape 10 : Augmenter le degré de difficultés : même exercice avec d’autres chiens à proximité.

 

Bon à savoir :

Dans toutes 10 étapes de dressage et d’apprentissage du chien à l’exercice « ne pas bouger », il faudra toujours récompenser son chien de ne pas avoir bougé.

Par contre, si votre chien tente de se lever, ou se lève carrément pour vous suivre, Il faudra lui dire fermement « NON ! », le replacer en position initiale, « assis » puis « couché », et refaire la suite de l’exercice concerné en intimant à chaque fois l’ordre de « ne pas bouger. Répéter suffisamment jusqu’à la réussite totale de cette étape.

 

 Leçon n°6 : Comment apprendre le rappel à votre chien (venir lorsque vous l’appelez)

 

 

  1. Après avoir laissé courir librement le chien dans un espace choisi (jardin privé ou public, square, forêt…), et quand il n’est pas encore très loin, accroupissez-vous en tapant dans vos mains, puis prononcez en même temps son nom suivi de «viens» et ouvrez les bras pour l’accueillir.

 

Quand le chien aura compris l’ordre et aura effectué correctement son «retour», gratifiez-le en lui offrant une friandise ou une longue caresse sur la tête et le long du dos. Renouvelez l’ordre quand le chien se trouve plus loin et augmentez progressivement la distance de rappel entre lui et vous.

 

Si le chien n’obtempère pas, il est surtout recommander d’éviter de courir derrière lui pour essayer de l’attraper car il prendra cette attitude comme un jeu et s’échappera encore davantage avec grand plaisir. Il est plutôt conseillé, en pareille situation, de s’éloigner en sens inverse de sa course en faisant semblant de l’abandonner et de vous désintéresser de lui. Devant ce signe de désapprobation que le chien ne va pas apprécier, il se lancera derrière vous pour venir vous rejoindre, croyant que vous allez partir définitivement. Arrivé à votre niveau et pour lui faire comprendre votre contrariété, remettez-le aussitôt en laisse, mais pas tout de suite tout de suite afin que votre chien ne se sente pas puni d’être revenu. Baladez-vous encore un peu, en lui demandant de rester au pied. Remettez la laisse et promenez-vous ainsi quelques instants.

 

  1. Il faut ensuite passer à une situation encore davantage extrême : parvenir à appliquer cette leçon lorsque le chien est très loin, distrait avec d’autres chiens.

Un chien est présumé totalement éduqué et obéissant pour cet ordre lorsque ce dernier revient immédiatement au pied quelle que soit la condition dans laquelle il se trouve.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here